Le 16 juin dernier, Guillaume Cairou, président du groupe Didaxis, s’est joint à l’université d’été de l’Association pour l’Accompagnement et le Développement des Compétences (ADevComp) pour exposer sa vision des transformations en cours du marché du travail. Retour sur cet événement.

Guillaume-Cairou-AdevComp

La crise sanitaire, une opportunité de repenser notre économie

Lors d’une table ronde animée par Stéphane Belluco, Guillaume Cairou était accompagné de Sophie Clamens (Fédération des CIBC), Valérie Maury (TRANSCO Grand Orly-Seine Bièvre) et Philippe Debruyne (CERTIF Pro). Il a pu défendre l’idée que la crise sanitaire que nous traversons doit être perçue comme une opportunité pour notre économie.

« C’est une véritable porte d’entrée vers les nouvelles formes d’emploi pour bon nombre de salariés qui ne se retrouvent plus dans l’entreprise traditionnelle. Les Français aspirent à reprendre leur destin en main en embrassant l’entrepreneuriat. »

Cet optimisme se confirme au regard des chiffres relatifs aux créations d’entreprises. Au plus fort de l’épidémie, entre juin 2020 et mai 2021, ce sont presque 1 million de structures qui ont vu le jour, soit 150 000 de plus que l’année précédente selon l’Insee. Cette tendance a été nourrie par le recours massif au statut de micro-entrepreneur, représentant près d’un tiers de ces nouvelles activités démarrées en indépendant. Les actifs se projettent donc davantage dans des statuts leur permettant d’accéder à plus d’autonomie et de liberté dans leur travail.

A lire aussi : auto-entrepreneur et portage salarial, les statuts de la liberté.

Le développement des nouvelles formes d’emploi

Dans un contexte de transitions écologique, numérique et entrepreneuriale, nous avons pu observer une adaptation des modes de travail. Cela se traduit par un boom du télétravail, le déploiement du flex office, la hausse du nombre de travailleurs des plateformes ainsi que le recours croissant au portage salarial. Ce changement ne concerne pas uniquement les travailleurs.

Nous vivons une véritable évolution systémique impactant les organisations elles-mêmes, lesquelles font face à des transformations importantes pouvant créer de véritables gisements d’emplois pour les années à venir. Mais celles-ci rendent obligatoire une adaptation des modes de travail, une souplesse pour relever les défis d’après-crise, que n’offre pas toujours le statut de salarié traditionnel. Dans cette dynamique, le portage salarial s’avère être un réel atout pour les travailleurs souhaitant adopter les codes de l’entrepreneur.

Pour Guillaume Cairou, « le portage salarial est un formidable outil permettant à la fois d’exercer en indépendant et d’avoir accès aux droits sociaux des salariés. Avec près de 100 000 salariés portés présents sur tout le territoire, cette solution pourrait, à horizon 2030, créer plus d’un million d’emplois. Pour cela, les pouvoirs publics doivent en favoriser le recours en procédant à des adaptations du Code du travail. »

Guillaume-Cairou

La formation, clé de la réussite des travailleurs indépendants

Les transitions à l’œuvre créeront quant à elles 2 millions d’emplois dans les dix prochaines années, dont un nombre conséquent profitera aux travailleurs indépendants, grâce aux formations et à un accompagnement adéquats. De nombreuses filières, tel le numérique, en constante évolution et indispensables au développement économique du pays, se devront d’être accessibles à tous. C’est pourquoi, fervent instigateur de l’autonomie professionnelle, Guillaume Cairou, également co-fondateur de l’Observatoire du Travail Indépendant, milite pour que les travailleurs indépendants puissent bénéficier de plus de droits à la formation.

« Il est impératif d’accompagner les reconversions professionnelles en incitant les indépendants à utiliser leur capital formation. Encore aujourd’hui, trop d’entrepreneurs négligent ce potentiel de développement de leurs compétences, restreignant leur capacité à entamer sereinement une transition vers des métiers d’avenir. »

Dans un monde en perpétuelle mutation, il est nécessaire de savoir appréhender les changements à temps et s’y adapter rapidement. Au cœur de cette dynamique de développement, de nouveaux talents français pourraient ainsi émerger.

Catégories : #Actualités