Être indépendant implique de nombreuses problématiques liées à la gestion de l’argent, et notamment celle du choix de son compte bancaire. Les questions à ce sujet sont nombreuses : Qu’est-ce qu’un compte bancaire professionnel ? Est-il obligatoire selon son statut ? Quel est l’intérêt d’ouvrir un compte pro ? À qui s’adresser ? Combien ça coûte ?
On répond à toutes vos questions !
Et pour les plus pressés d’entre vous, on vous le résume ici en quelques mots :

Qu’est-ce qu’un compte bancaire professionnel ?
Un compte bancaire professionnel est un outil de gestion de l’argent pensé pour les professionnels et indépendants. Son objectif principal est de permettre de dissocier ses revenus professionnels de ses finances personnelles.

Est-il obligatoire d’ouvrir un compte professionnel quand on est indépendant ?
Tout dépend du statut. En entreprise individuelle, vous devez ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité, mais vous n’avez pas d’obligation sur la nature du compte. Il peut donc s’agir d’un compte courant classique. Si vous êtes en EIRL / société de capitaux, l’ouverture d’un compte professionnel vous est obligatoire.

Pourquoi ouvrir un compte professionnel quand on est freelance ?
– Dissocier vos patrimoines professionnels et personnels, donner une vraie transparence à vos finances et éviter les erreurs.
– Piloter plus sereinement votre activité et faciliter la tenue de votre comptabilité
– Profiter de services dédiés aux besoins spécifiques des entrepreneurs
– S’assurer un certain professionnalisme

Quelle banque choisir pour ouvrir son compte professionnel ?
Faites le point sur vos besoins et faites votre choix entre banque traditionnelle et néo-banque, et ensuite entre les différentes offres existantes sur le marché.
Utiliser un comparateur pourra notamment vous aider à faire le tri entre les différentes offres proposées par les banques en ligne pour auto-entrepreneur.

Qu’est-ce qu’un compte bancaire professionnel ?

Un compte bancaire professionnel est un outil de gestion de l’argent pensé pour les professionnels et indépendants. Son objectif principal est de permettre de dissocier ses revenus professionnels de ses finances personnelles. Ainsi, il ne met pas l’accent sur l’épargne, comme le font les comptes traditionnels, mais sur la gestion des dépenses et revenus issus de l’activité concernée.

Est-il obligatoire d’ouvrir un compte professionnel quand on est indépendant ?

L’ouverture, obligatoire ou non, d’un compte professionnel dépend du statut de l’indépendant. On distingue ainsi deux cas de figures :

  • Pour les entreprises individuelles dont le chiffre d’affaires dépasse 10 000 €/an pendant 2 années consécutives : l’ouverture d’un compte bancaire dédié à votre activité est obligatoire. Cependant, il n’y a pas d’obligation sur la nature du compte, il peut donc s’agir d’un compte courant classique. L’essentiel est de permettre une vraie distinction entre les finances personnelles et professionnelles.
  • Pour les EIRL et société de capitaux (EURL, SASU) : l’ouverture d’un compte professionnel vous est obligatoire. En effet, pour faire une demande d’immatriculation, vous aurez besoin de faire un dépôt de capital, ce qui n’est pas possible sans compte associé à votre structure.

Pourquoi ouvrir un compte professionnel quand on est freelance ?

Pourquoi faire toutes ces démarches si l’ouverture d’un compte pro n’est pas obligatoire pour vous ? On vous le donne en mille : car cela va simplifier fortement votre vie d’entrepreneur !

Donner de la transparence à ses finances

Pour commencer, en dissociant vos patrimoines professionnels et personnels, vous donnez une vraie transparence à vos finances. Vous facilitez ainsi la préparation de vos déclarations fiscales et évitez les erreurs. 

Piloter plus sereinement son activité

Avoir un compte pro permet aussi de piloter plus sereinement votre activité.
En effet, il est plus facile de suivre les mouvements de votre trésorerie et l’évolution de votre chiffre d’affaires. De plus, vous facilitez la tenue de votre comptabilité puisque vous évitez toute confusion entre transactions pro et perso.

Profiter de services pensés pour les indépendants

Pour continuer, un compte professionnel vient généralement avec un certain nombre de services qui vous seront probablement très utiles pour la gestion de votre activité.
Il peut s’agir d’offres de financement adaptées, de moyens de paiement comme un terminal de paiement électronique, d’un service de gestion d’impayés, d’assurances liés à votre activité (moyens de paiement, responsabilité civile professionnelle …) ou bien d’un suivi par un conseiller dédié qui a connaissance des besoins des entrepreneurs.

Gagner en crédibilité professionnelle

Enfin, disposer d’un compte pro vous assurera aussi un certain professionnalisme puisqu’effectuer vos transactions avec un compte personnel peut être vu, au contraire, comme un manque de sérieux.

Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons que vous conseiller d’ouvrir un compte bancaire professionnel, même si ce n’est pas obligatoire pour vous.
D’une façon générale, cela vous permettra de simplifier grandement la gestion de votre activité et de gagner en transparence.

Par ailleurs, si vous souhaitez éviter ce type de démarches (et toutes les autres tâches administratives qui vont avec le statut d’indépendant), pensez au portage salarial !
À mi-chemin entre l’entrepreneuriat et le salariat, le portage vous permet d’exercer votre activité en indépendant, sans avoir à vous soucier de la partie administrative.
Ainsi, vous n’aurez ni besoin de créer d’entreprise, ni d’ouvrir un compte pro pour exercer votre activité.

Quelle banque choisir pour ouvrir son compte professionnel ?

On distingue deux types de banques qui peuvent vous permettre d’ouvrir un compte professionnel en tant qu’indépendant : les banques traditionnelles et les néo-banques.
Chacune dispose de caractéristiques bien différentes, qu’il vous faudra prendre en compte pour faire votre choix.

Les banques traditionnelles, pour garder un contact humain

Le plus gros avantage des banques traditionnelles réside dans le fait que vous soyez en contact avec un conseiller bancaire en personne, et non virtuel (comme pour les néo-banques). C’est un facteur non négligeable, puisqu’il est très rassurant.
Cependant, la contrepartie est que les banques coûtent généralement plus cher que les néo-banques.

Les néo-banques, pour avoir tout à portée de main

Les néo-banques, quant à elles, ont comme principal argument de vous permettre d’accéder à de nombreux services très facilement et rapidement. En effet, celles-ci disposent généralement d’applications très intuitives qui vous permettent de vous inscrire en quelques clics, de consulter vos comptes à tout moment et d’effectuer des transactions en un rien de temps. Souvent, elles proposent aussi des services supplémentaires, qui ne sont pas nécessairement des services bancaires, mais qui vous aident plus généralement sur la gestion de votre entreprise. Il peut par exemple s’agir de l’édition de devis ou de factures par exemple.
Enfin, les néo-banques, dû à leur aspect 100% digital, sont généralement moins onéreuses que les traditionnelles.

Quels critères prendre en compte pour faire son choix ?

Au-delà du choix néo-banques / banques traditionnelles, se pose aussi la question du choix entre toutes les offres existantes sur le marché. Pour cela, il faut prendre en compte différents critères :

  • Votre statut juridique : vérifiez que la banque en question accepte votre statut et propose des offres qui y sont adaptées.
  • Les services proposés : prenez en compte vos besoins, et notamment s’ils sont plus complexes (besoin d’un terminal de paiement ou d’un chéquier par exemple)
  • Le tarif : il existe de très nombreuses offres, qui vous permettront ainsi de trouver de bon rapports qualité/prix.

Une fois tous ces critères pris en compte, considérez les différentes offres existantes et comparez-les pour déterminer celle qui saura répondre le mieux à vos attentes.
Laquelle correspondra le mieux à votre activité et à vos besoins ?

Catégories : #Business#Conseils