Guillaume Cairou était l’un des invités de l’émissionla France qui Bougedu 22 avril dernier. Il y évoque le lancement de la Fondation des Talents ainsi que des initiatives en faveur des entrepreneurs pendant cette période de crise. Retour sur cette émission.  

Vous avez décidé de lancer la Fondation des Talents, qu’est-ce que c’est ? En quoi lutte-t-elle contre la crise ?

« En 15 ans d’entrepreneuriat, j’ai rencontré tellement d’indépendants dans des métiers, dans des domaines, dans des secteurs différents et quand je vois l’état de la France aujourd’hui, au sortir de cette crise sanitaire, je me suis dit que je me devais agir. J’ai donc lancé la Fondation des Talents pour permettre à l’ensemble de ceux qui ont envie de réussir, de pouvoir se lancer plus facilement. La France doit continuer à attirer les talents du monde entier et doit devenir le laboratoire du monde de demain. Je compte bien participer à cela en accompagnant tous les porteurs de projet vers la réussite. » 

« Vous l’aurez compris, cette fondation a pour vocation d’aider tous ceux qui veulent réussir et s’en sortir. Les Français ont besoin de retrouver du sens dans ce qu’ils font. Et c’est notre quotidien d’entrepreneur. L’intérêt de cette fondation, c’est aussi de mettre en lumière des talents parfois méconnus, des histoires de vie, des territoires, des quartiers. La crise que nous traversons a fédéré tout celaNous avons une fenêtre de tir pour dessiner notre futur. Chacun doit saisir cette opportunité. »  

Avez-vous déjà mis en place des initiatives qui peuvent nous donner envie d’aller un peu plus loin ?

« Les initiatives que nous mettons en place, c’est déjà un appel à tous ceux qui ont envie de participer à cette aventure. Nous avons mis à la disposition de tous, un immeuble situé dans le quartier de la Goutte d’Or qui va devenir une maison des talentsIl y a aussi le livre que j’ai fini d’écrire pendant cette période de confinement sur cette thématique :Changez de job, changez de vie et libérez enfin votre talentEt enfin, nous sommes en train de construire une plateforme pour indépendants. L’idée, c’est de regrouper dans un même lieu, un ensemble de talents où chacun pourra mettre ses compétences à la disposition de ceux qui auront envie de tester une activité dans un domaine dans lequel ils n’auraient pas osé se lancer. » 

Guillaume Cairou conclut en expliquant que pour lui, « la France de demain, ressemble à la France du passé, à la France des Lumières. Nous devons inventer un monde d’après plus juste, plus durable et plus solidaire. C’est ce que nous enseigne cette période de crise ».

Ecouter l’émission