La flexibilité et l’autonomie sont de vrais privilèges quand vous choisissez de devenir indépendant en portage salarial. Mais être freelance, c’est aussi devoir assurer seul le développement de son activité et faire en sorte que ses clients restent fidèles. Vos revenus ont alors tendance à varier selon vos missions et vos périodes d’intermissions. Comment réussir à garder un chiffre d’affaires suffisamment stable et élevé pour subvenir à vos besoins ? Voici les conseils de nos équipes !

Comment définir votre Taux Journalier Moyen (TJM) ?

Pour générer des revenus, la première étape est de définir votre Taux Journalier Moyen (TJM). Pour rappel, le taux journalier moyen correspond au montant que vous allez facturer à votre client pour une journée de travail. Vous devez donc bien le définir. Mais attention, avoir un TJM trop bas ou trop élevé pourrait vous faire manquer des opportunités de travail. Voilà pourquoi il est important de trouver le juste prix à pratiquer. Pour établir ce TJM, nous vous conseillons de regarder les prix que pratiquent les autres indépendants. Pour cela, rendez vous sur des plateformes comme Malt et comparez les prix. Vous pourrez ainsi proposer à vos clients un tarif adapté à l’offre sur le marché. En portage salarial, vous bénéficiez de l’expertise de votre gestionnaire pour vous accompagner dans ce choix. Demandez-lui conseil ! Les équipes travaillent constamment avec des indépendants et peuvent donc vous guider quant aux tarifs que vous devez pratiquer.

En savoir plus sur les TJM

Comment rester compétitif sur le marché ?

Lorsque l’on est indépendant, ce que l’on vend, c’est soi-même et son savoir-faire. Face à un marché en constante évolution, la formation est un enjeu essentiel pour mieux vous adapter à ces changements et enrichir vos compétences. La formation professionnelle tout au long de votre vie vous permettra de rester compétitif et de savoir toujours mieux répondre aux attentes de vos clients. En portage salarial, ce sont vos missions (et donc le temps de travail déclaré) qui vous permettent de vous constituer un capital en euros, dédié à votre montée en compétence. En résumé, en qualité d’indépendant, la formation vous permet :

  • D’actualiser vos compétences déjà acquises,
  • De développer de nouvelles connaissances et de les mettre au profit de votre propre activité,
  • D’appréhender votre environnement et les opportunités business qui s’offrent à vous.

En savoir plus sur la formation

Les frais professionnels

Que ce soit pour la prospection, pour la communication ou pour le fonctionnement de votre activité, lorsque l’on choisit de devenir freelance, différents frais sont imputés à votre activité. Frais de transports, frais en matériel informatique, frais de repas, frais d’hébergement… Avec le portage salarial, ces dépenses peuvent être  prises en charge. Un complément de salaire non-négligeable dont bénéficient tous les indépendants ayant fait le choix du portage salarial.

Le PEI ou PERCO

Si vous avez conclu un contrat de travail avec une entreprise de portage salarial, vous bénéficiez au titre de salarié porté de la mise en place d’un Plan d’Épargne Interentreprise (PEI) ou d’un Plan d’épargne pour la retraite collective (PERCO). Grâce à cette épargne salariale constituée d’un portefeuille de valeurs, vous avez la possibilité de verser une partie de votre rémunération sur un compte personnel et de bénéficier d’avantages fiscaux. Attention, ces solutions d’épargne ne sont pas proposées par toutes les entreprises de portage salarial. Renseignez-vous auprès de votre société afin de savoir si vous pouvez en bénéficier.

Comment anticiper les périodes d’inactivité en portage salarial ?

Être freelance, c’est être autonome et libre dans son quotidien, mais c’est aussi parfois de l’insécurité. Vous pouvez vous retrouver dans une période d’inactivité entre deux missions. Pour ne pas vous retrouver avec des mois sans rentrée d’argent, vous devez avant tout anticiper ! Pas de panique, avec le portage salarial, plusieurs options vous permettent de gérer au mieux ces périodes creuses.

L’avance sur salaire

En portage salarial, vous avez la possibilité de faire une demande d’avance sur salaire dans le cas ou votre client ne vous règle pas immédiatement. Cet acompte est fixé dans le contrat de travail que vous signez avec votre entreprise de portage salarial. De ce fait, vous pourrez palier les irrégularités auxquelles un freelance peut être confronté. Cela vous sera également utile si vous vous heurtez à un retard de paiement d’un de vos clients. Grâce à l’avance de salaire, vous êtes certain de toucher une rémunération à la fin du mois.

 

Le lissage de salaire

Une activité de freelance peut être périodique. Pour y faire face, vous pouvez demander à votre société de portage salarial le lissage de votre salaire. Cela vous permet lorsque vous avez conclu un contrat important avec un client, d’échelonner cette somme sur plusieurs mois et bénéficier d’une rémunération même lors de vos périodes d’inactivité.  Le lissage de salaire peut également être utilisé par ceux qui bénéficient d’une indemnité chômage. En lissant votre chiffre d’affaires, vous pourrez continuer à toucher cette indemnité tout en percevant votre salaire d’indépendant porté.

Pourquoi devenir apporteur d’affaires ?

Vous êtes indépendant depuis un certain temps et vous souhaitez mettre à profit vos compétences commerciales et votre réseau ? En portage salarial, vous avez la possibilité de devenir, en plus de votre activité principale, apporteur d’affaires. Devenir apporteur d’affaires peut se révéler être un excellent choix pour compléter vos revenus. Concrètement, cette activité consiste à mettre en relation une entreprise à la recherche de main d’œuvre et un professionnel répondant au besoin de l’entreprise. Votre rôle d’intermédiaire dans cette relation vous permettra de toucher des indemnités d’apport d’affaires (une commission) et donc d’augmenter votre chiffre d’affaires. Vous pouvez aussi exercer cette activité lorsque vous êtes en intermission.

Le portage salarial vous intéresse ? Vous pouvez participer à une de nos réunions d’information ou nous contacter directement

Catégories : #Business#Conseils

Vous aimez cet article ? Partagez-le !