Le deuxième tour des élections présidentielles approche à grands pas, et avec lui, la nécessité de faire un choix entre les deux candidats restants : Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

En tant qu’indépendant, vous vous posez sûrement la question des mesures proposées par ces derniers qui auront un impact sur votre activité et sur votre vie quotidienne. 

Pouvoir d’achat, impôts, retraite … Pour vous permettre d’y voir plus clair, nous avons récapitulé les propositions faites par les deux candidats dans le cadre des élections présidentielles de 2022.

Pouvoir d’achat

Que proposent les candidats à l'élection présidentielles à propos du pouvoir d’achat des indépendants ?

L’actuel président de la république, Emmanuel Macron, promet une baisse des charges pour les indépendants, avec une augmentation du revenu de 550 € par an si le travailleur gagne l’équivalent du SMIC. 

En ce qui concerne le RSA, il souhaite le conditionner à quinze à vingt heures d’activité hebdomadaire, dans le but de faciliter l’insertion professionnelle.

Enfin, Emmanuel Macron veut instaurer le versement automatique des aides sociales (prime d’activité, allocations familiales, APL, RSA) à la source. Il justifie cette proposition avec une volonté de simplifier ces aides afin que tous les Français qui y ont droit puissent les percevoir, mais aussi pour lutter contre la fraude.

La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, souhaite quant à elle favoriser l’entrepreneuriat, notamment pour les jeunes, en créant un chèque de formation mensuel, entre 200 et 300 €, destiné aux apprentis et alternants.

Impôts

Comment va évoluer l’imposition des entrepreneurs ?

Emmanuel Macron souhaite baisser les impôts de production, en supprimant la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises).

Marine Le Pen, quant à elle, propose d’exonérer d’impôt sur le revenu tout jeune actif de moins de 30 ans.
Elle souhaite aussi supprimer la CFE (Contribution Foncière des Entreprises) afin d’alléger les charges des PME-TPE.
En parallèle, elle promet de baisser les impôts de production de 30 milliards d’euros sur trois quinquennats.

Retraite

Quels changements pour les retraites après l'élection présidentielle de 2022 ?

L’actuel président de la République souhaite proposer de nombreuses révisions au régime de retraite actuel : 

– la suppression des régimes spéciaux afin de ne garder que trois grands régimes, qui concerneraient la fonction publique, les salariés et les indépendants.
l’évolution de l’âge de la retraite, qu’il souhaite repousser à 65 ans
l’augmentation de la pension minimale de retraite pour tout assuré justifiant d’une retraite à taux plein, qui passerait de 906€ à 1100€ par mois.
– la proposition d’un cumul emploi-retraite plus simple et plus avantageux, pour ceux qui souhaitent travailler plus longtemps et effectuer une transition souple vers la retraite.

La présidente du Rassemblement National souhaite permettre une retraite à 60 ans pour les personnes ayant débuté leur vie professionnelle entre 17 et 20 ans et justifiant de 40 annuités de cotisations.

Elle refuse l’allongement du départ à la retraite actuellement fixé à 62 ans.

Enfin, elle propose d’augmenter les petites retraites et de revaloriser le minimum vieillesse en le faisant passer à 1000€ par mois.

À travers leurs propositions respectives, Emmanuel Macron (voir programme) et Marine Le Pen (voir programme) souhaitent faire évoluer les droits des indépendants. 

On ne peut cependant que souligner l’absence des thématiques liées à la protection sociale des indépendants dans les débats à l’élection présidentielle.
C’est un manque que nous avons déjà déploré dans notre article de blog traitant du besoin d’intégrer l’entrepreneuriat et le pouvoir d’achat des entrepreneurs au sein des débats de la présidentielle 2022.

Cette nécessité de donner plus de place à l’esprit d’entreprise dans les débats a aussi été avancée par Guillaume Cairou dans sa tribune libre pour Capital.

Maintenant que vous avez tous les éléments en main, rendez-vous aux urnes le dimanche 24 avril !