Vous connaissez ce sentiment de ne pas être à la hauteur ? Ce sentiment qui nous fait douter de nos propres compétences et qui nous fait souvent passer à côté de belles opportunités ? C’est ce que l’on appelle le syndrome de l’imposteur. Aujourd’hui, près de 70% de la population en souffre ou en seront atteint au moins une fois dans leur vie. Ce syndrome touche donc beaucoup d’entre nous et peut se révéler particulièrement handicapant quand on est entrepreneur. Mais alors, comment faire pour vaincre le syndrome de l’imposteur ? Comment savoir si vous en souffrez ? Avez-vous un côté Dr Jekyll & Mr Hyde caché en vous ? Faisons le point ensemble. 

Sommaire

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ?

entrepreneur syndrome de l'imposteur

Le syndrome de l’imposteur, c’est ce sentiment de mentir, à la fois à soi-même et à ses proches sur ses compétences et ses capacités. C’est cette petite voix qui nous dit sans cesse : “Tu n’as rien à faire là. Tu n’es pas à ta place. Tu ne peux pas y arriver. Ce n’est pas normal.” La première decroyances associées à ce syndrome est de penser que notre succès n’est lié qu’à des facteurs extérieurs comme la fameuse chance, le miracle ou bien les autres. Ainsi, vous n’envisagez absolument pas que votre succès est le fruit de votre propre travailSouffrir du syndrome de l’imposteur n’est jamais une partie de plaisir… Et encore moins quand on est entrepreneur. 

Quels sont les symptômes du syndrome de l’imposteur ?

Chez un entrepreneur, le syndrome de l’imposteur peut se manifester de différentes manières : 

  • La peur (celle de ne pas être à la hauteur, la peur de l’échec, du rejet ou du regard des autres…) ; 
  • Le manque d’initiative et de prise de risques ; 
  • L’overdoing ou le fait de passer énormément de temps à travailler, plus que vous ne le devez pour compenser le présumé manque de compétences ; 
  • La procrastination : vous remettez toutes vos actions au lendemain (underdoing) ; 
  • Le manque, voir la perte de confiance en vous sur le long terme ; 
  • Du stress et même de l’anxiété à l’idée de réaliser vos projets.  

Dans un cas comme dans l’autre, le syndrome de l’imposteur est renforcé par ces mêmes symptômes qui vous enferment dans le cercle vicieux de la dévalorisation. 

Quel est l’impact sur vos projets ?

entrepreneur syndrome de l'imposteur

Les travailleurs indépendants sont davantage sujets au syndrome de l’imposteur. Pourquoi ? Parce que ce lancer en tant qu’entrepreneur, c’est prendre des risques pour faire vivre un projet auquel vous croyez. Vous êtes seul aux commandes et par conséquent, chaque décision stratégique peut s’avérer complexe, de peur de prendre le mauvais chemin. Le syndrome de l’imposteur peut faire naître en vous de manière inconsciente des actions d’auto-sabotage, de procrastination et même d’épuisement qui peuvent conduire à la dépression voire au burn-out. 

A lire aussi : les 4 conseils pour faire face au stress de l’entrepreneur 

Ce syndrome manifesté chez un entrepreneur peut se traduire verbalement par « je ne crois pas en ma réussite donc je vais laisser tomber ou remettre au lendemain ce que je dois faire aujourd’hui ». Vous avez l’impression de dépenser beaucoup d’énergie sans obtenir les résultats qui vous conviennent. C’est aussi parce que vous cherchez en permanence la perfection que le syndrome de l’imposteur peut apparaître. Mais pas de panique, il existe de nombreuses techniques pour combattre ce syndrome ! 

« Si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide ». Albert Einstein, Physicien 

Comment combattre le syndrome de l’imposteur ?

succès entrepreneur

Vous l’aurez compris, les entrepreneurs peuvent être victimes du syndrome de l’imposteur. Pour lutter contre ce manque de confiance en vous et en vos projets, voici quelques astuces.  

1# Identifiez vos croyances 

La première des choses pour savoir si vous souffrez du syndrome de l’imposteur, c’est de faire le point sur les vos croyances limitantes. Formalisez à l’écrit les pensées qui vous empêchent d’avancer et de croire en vous. Cela sera d’autant plus facile d’avancer si vous savez sur quoi vous devez travailler pour vaincre ce syndrome. Profitez-en également pour faire le point sur tout ce que vous avez pu accomplir qui vous rend fière. Lister vos victoires est un excellent moyen d’en créer de nouvelles. L’enjeu est de contrebalancer chaque croyance négative par une croyance positive. 

2# Maitriser vos émotions toxiques 

Pour se libérer du syndrome de l’imposteur, il est essentiel de rester centré sur soi. Prenez le temps de reconnaître vos émotions négatives et de les comprendre. Vos blocages sont souvent liés à la comparaison que vous pouvez faire entre vous et les autres. Concentrez-vous sur le chemin que vous souhaitez parcourir et passez à l’actionUtilisez votre stress comme moteur pour avancer 

3Ne cherchez par la perfection 

« L’imposteur » a tendance à passer beaucoup de temps à vérifier la moindre de ses actions pour s’assurer de ne rien oublier. Cette recherche permanente de perfection est poussée par un sentiment d’infériorité à l’égard des autres. Le problème, c’est qu’à trop chercher à bien faire, vos projets prennent du retard et vous n’avancez pas. Dans la durée, vous risquez de vous épuiser. Cessez de vouloir tout faire parfaitement. Vous n’y arriverez pasApprenez à prendre du recul et à accepter que personne n’est parfait, pas même vous. Fixez-vous des objectifs atteignables pour pouvoir développer votre business intelligemment.  

4Acceptez d’échouer 

Vous avez peur de ne pas réussir votre projet entrepreneurial ? Pourtant, c’est en tombant que l’on apprend à marcher. Les entrepreneurs qui ont réussi sont ceux qui ont appris de leurs échecs. Ils se sont relevés et ont pivoté pour créer des sociétés à succès. Le plus important, c’est d’apprendre de vos erreurs et de connaître vos failles pour ne pas les reproduire.  

A regarder aussi : Plus jamais le syndrome de l’imposteur I Spark Le Show I Franck Nicolas – YouTube 

En résumé, si vous comprenez votre schéma mental et que vous arrivez à mettre des mots sur ce qui vous bloque, alors vous ne serez plus dans la position de l’imposteur. Des solutions existent si vous n’y arrivez pas seul. Vous pouvez faire appel à un coach professionnel ou bien investir dans des ouvrages sur le sujet.  

« Je ne te dis pas que ce sera facile, je te dis que ça en vaudra la peine », Arthur William, écrivain 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook et Twitter pour suivre toutes nos actualités ou bien même nous contacter directement pour échanger de votre activité et projets.