Indépendance, flexibilité, mobilité géographique… De nombreuses raisons vous ont poussé à devenir freelance. Pour mener à bien votre activité, vous devez avant tout savoir vous vendre. Mais trouver ses premiers clients lorsque l’on débute en indépendant n’est pas chose aisée. Les équipes de Didaxis vous ont concocté leurs meilleurs conseils pour vous aider à décrocher vos premiers contrats.

Trouver ses premières missions, par quoi commencer ?

L’acquisition des premiers clients est souvent challengeante pour tout freelance qui débute. La concurrence est rude, vous devez vous faire un nom parmi tous les indépendants déjà présents sur le marché et vous démarquer. Cette quête du premier client peut vite se transformer en parcours du combattant si vous ne structurez pas votre démarche. Pour le bon développement de votre activité, il est fondamental de mettre en place une stratégie de prospection et de vous organiser dans vos recherches clients.

Votre stratégie de prospection doit notamment vous permettre de définir votre cible. À qui s’adresse vos services ? Quels types d’entreprises souhaitez-vous toucher ? Quelle est la zone géographique dans laquelle vous souhaitez exercer ? Ici, vous allez identifier votre cœur de cible ainsi que votre périmètre d’action. Pensez ensuite à regarder ce que proposent vos concurrents pour avoir une idée des tarifs que vous pouvez pratiquer, cela vous aidera aussi à déterminer votre offre. Et pour bien définir votre offre, demandez-vous quels problèmes allez-vous résoudre. Soyez certain que vos services répondent bien aux objectifs et aux problématiques de votre cible. Pensez aussi à proposer une offre qui se différencie de celle de votre concurrence. Il peut s’agir d’une compétence particulière, de votre attrait pour un domaine ou de vos années d’expérience faisant de vous un expert.

En résumé, votre stratégie de prospection doit vous permettre de :

  • Définir votre cible ;
  • Étudier votre marché et votre concurrence ;
  • Déterminer votre offre.

Où trouver des missions pour freelance ?

Pour bien débuter votre activité de freelance et trouver rapidement des missions, pas de secret : vous devez être visible là où sont vos prospects. L’idée est de bien vous organiser et de travailler sur votre présence. Voici quelques éléments qui vous permettront de déployer votre activité.

Votre réseau personnel

Les plateformes de freelances pour trouver des projets

De nombreuses plateformes destinées à mettre en contact freelances et clients sont à votre disposition pour trouver rapidement des missions. Notre conseil ? Commencez par accepter un maximum de missions. Cela vous permettra de vous faire la main et de vous constituer peu à peu un réseau. Parmi toutes ces plateformes de mise en relation, nous avons sélectionné les plus pertinentes.

Malt

Avec plus de 900 000 freelances, Malt est sans doute la plateforme la plus connue de France. Lancée en 2013, Malt couvre essentiellement les métiers issus du numérique. Ici, il n’y a aucun appel à projet, c’est le client qui vous contacte si vos services correspondent à ses besoins. Vous recevrez alors un message et une proposition de mission. À vous ensuite d’accepter ou non le projet. La plateforme prend alors une commission de 20% sur chaque mission.

5euros.com

Il s’agit d’une plateforme généraliste de micro-services où vous êtes directement contacté par des entreprises intéressées par votre profil. Le prix d’appel des missions est de 5€ pour un service de base. C’est une plateforme que de nombreux freelances utilisent pour démarrer puisque les tarifs ne peuvent excéder 500€. Cette plateforme brasse un nombre important de visiteurs en raison des prix très attractifs, ce qui peut, en plus de vous permettre de trouver des missions, vous rendre visible auprès de nombreuses entreprises.

Crème de la Crème

Tout comme les deux plateformes précédentes, Crème de la Crème permet de connecter les indépendants en recherche de projets et des entreprises ayant des besoins précis. Fondé en 2015 par Jean-Charles Varlet et Théo Dorp, cette plateforme est exclusivement dédiée aux étudiants. Au départ, la plateforme se concentrait sur des étudiants issus de grandes écoles puis elle s’est ouverte à davantage de profils. Ici, ce sont les entreprises qui déposent un brief projet. Les équipes de Crème de la Crème vous contactent ensuite si vous correspondez aux besoins.

404works

Ici, les clients déposent en brief et c’est vous qui choisissez d’y répondre ou non. L’inscription est gratuite, mais vous pouvez payer un abonnement pour mettre davantage en avant votre profil et répondre en premier aux projets. Contrairement aux autres plateformes de mise en relation, 404works ne prend aucune commission sur vos missions. Vous pouvez ainsi augmenter le montant de votre TJM. Cette plateforme est idéale pour débuter.

Cultivez vos réseaux sociaux pour être visible auprès de vos prospects

Difficile aujourd’hui de se passer des réseaux sociaux pour être visible. Twitter, Facebook, LinkedIn… Tous ces médias peuvent être des générateurs de business. De nombreuses entreprises utilisent ces outils pour publier des annonces. N’hésitez donc pas à développer votre visibilité on-line. Créez et complétez vos profils sociaux et notamment sur LinkedIn. Publiez régulièrement du contenu pour être visible et développez votre réseau en ajoutant vos connaissances, vos collègues, vos rencontres professionnelles. Vous cherchez des missions ? Informez-en votre réseau ! Vous pouvez également rejoindre des groupes professionnels en rapport avec votre activité afin de rencontrer des entreprises qui pourraient être intéressées par vos services.

A lire aussi : Indépendants : deveniez des pros du networking

Participez à des événements et rencontrez directement vos clients

Votre présence off-line est toute aussi importante que votre présence digitale. Ne la négligez pas. Participez à des salons professionnels ou à des événements networking. Cela vous permettra d’échanger directement avec de potentiels clients ainsi que de diversifier vos sources d’apports d’affaires. Grâce à votre leadership, vous marquerez des points auprès de votre cible et vous aurez plus de chance de décrocher des missions. Des éléments qui penchent en votre faveur par rapport à d’autres freelances ayant fait le choix d’une présence uniquement en ligne.

A lire aussi : 4 règles d’or pour bien pitcher son projet

Les partenariats de freelances, pour quoi faire ?

Il est vrai que sur le marché des freelances, la concurrence est rude. Vous pouvez en faire une force en vous associant avec d’autres freelances. Le tout est de trouver une personne de confiance ayant des compétences complémentaires aux vôtres afin de travailler avec elle sur certains projets. Gardez en tête que ce partenariat doit être bénéfique pour vous comme pour votre associé. Vous associer à un autre freelance vous permettra de bénéficier de conseils d’un professionnel et d’étendre votre réseau. En nouant ce type de partenariats, il sera plus facile pour vous de trouver des clients, car votre partenaire pourra vous faire participer à ses missions ou vous confier celles qu’il ne peut réaliser. L’idée avec cette technique est également de vous permettre de travailler sur de plus grands projets. Vous pourrez notamment répondre plus aisément à des appels d’offres.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main, c’est à vous de jouer ! Tout au long de votre activité, n’arrêtez jamais de développer votre réseau et de prospecter. Vous devez mener un travail de fond pour garder une activité stable au fil des mois.

Le portage salarial vous intéresse ? Vous pouvez participer à une de nos réunions d’information ou nous contacter directement

Catégories : #Conseils