Le dernier rapport d’évaluation du GIEC, publié le 4 avril 2022, alerte sur la nécessité d’adopter un comportement plus éco-responsable et d’agir rapidement dans la lutte contre le réchauffement climatique, avant qu’il ne soit trop tard.
Il appelle notamment à une réduction drastique et immédiate de nos émissions de CO2, confirmant que la neutralité carbone doit être atteinte le plus rapidement possible, et dénonce des politiques climatiques peu ambitieuses.

Mais alors, comment peut-on agir à notre échelle ?

Chez Didaxis, cela passe par notre engagement en faveur de la protection de l’environnement.
Politique de gestion des déchets et du recyclage, consommation durable et responsable, sélection de prestataires locaux et engagés …
Ce sont toutes ces initiatives qui nous permettent de nous engager et qui ont été récompensées par l’obtention de la médaille d’argent du Label EcoVadis en 2022 !

Et vous alors ?
Vous appliquez peut-être déjà des gestes éco-responsables dans votre quotidien, en triant vos déchets ou en consommant local.

Ainsi, peut-être vous êtes-vous déjà demandé comment adopter une démarche plus écologique au travail ? Quels sont les écogestes à appliquer ?

Il existe en effet de nombreux moyens de réduire son empreinte carbone en repensant sa façon de travailler !

Découvrez tous nos conseils dans l’article qui va suivre !

EN RÉSUMÉ –

Comment être éco-responsable quand on est freelance ?

  • Réduisez vos déchets
    • Investissez dans des contenants réutilisables
    • Limitez votre consommation de papier et d’encre
  • Soyez attentif au choix et au soin de vos équipements informatiques
    • Faites le choix d’équipements plus éco-responsables
    • Prolongez la durée de vie de vos appareils
    • Repensez la façon dont vous vous en séparez
  • Limitez votre consommation d’énergie
    • Faites attention à l’éclairage
    • Limitez votre utilisation du chauffage et de la clim
    • Utilisez un ordinateur portable plutôt que fixe
  • Faites attention à votre activité numérique en étant vigilant sur trois aspects :
    • L’utilisation des mails
    • La manière de faire des recherches sur Internet
    • Les moyens utilisés pour transférer des fichiers
  • Engagez-vous à travers votre activité

Réduisez vos déchets au travail

Comment diminuer votre consommation de produits jetables ?

La première étape dans la réduction de vos déchets au travail concerne votre pause café !

Vous êtes addict à votre arabica, pris tous les matins dans un gobelet en plastique avec vos collègues de coworking ? 
Investissez plutôt dans un joli mug réutilisable ! Vous éviterez ainsi de jeter des centaines de contenants jetables chaque année !

Appliquez ce même geste pour les verres d’eau, en investissant dans un gourde en inox ou en verre (pour les moins maladroits d’entre vous).

Si vous mangez à l’extérieur, refusez les couverts jetables, même s’ils sont en bambou et prenez l’habitude d’emporter les vôtres avec vous.

gif plastique

Enfin, le papier, responsable d’un grand nombre de déchets en entreprise ! 

D’une manière générale, essayez de limiter votre consommation de papier et d’encre en envoyant vos documents en version numérique.

Et si vous devez quand même imprimer, pensez à suivre ces quelques conseils :
privilégiez l’impression recto-verso, en noir et blanc
si vous devez produire plusieurs exemplaires, choisissez le photocopieur plutôt que l’imprimante, plus gourmande en encre
prenez l’habitude de réutiliser les feuilles en les transformant en brouillon
adoptez une police de caractère économe en encre, comme Garamond, Ryman Eco, ou bien Ecofont, une police “verte”, à trous, créée spécialement pour réaliser des économies d’encre.

Soyez attentif au choix et au soin de vos équipements informatiques

Comment réduire l’impact de vos appareils sur l’environnement ?

La première étape concerne le choix de vos équipements.
Vous pouvez faire le choix d’acheter des téléphones ou ordinateurs en reconditionnés, sur des plateformes comme Backmarket par exemple, ou vous procurer des appareils plus résistants, facilement réparables. C’est le cas des téléphones Fairphone, qui se veulent durables, réparables et équitables.
Le label Energy Star vous permet aussi de choisir des appareils dont l’efficacité énergétique est garantie, disposant d’une mise en veille rapide et donc moins consommateurs d’énergie.


La deuxième étape consiste à veiller à prolonger la durée de vie de vos équipements.
Pour cela, adoptez des gestes simples, en achetant par exemple une bonne coque de protection, en faisant attention à la batterie, en évitant de surchauffer l’appareil, etc.
Lorsqu’il tombe en panne, prenez le réflexe de le faire réparer plutôt que de le jeter.

La troisième et dernière étape concerne le moment où vous vous séparez de vos appareils.
Si possible, donnez-leur une seconde vie en le vendant ou en le donnant à quelqu’un de votre entourage.
Vous pouvez aussi en faire don à une structure de réemploi (ressourceries, recycleries, réseau Emmaüs, reconditionneur…).
Dernière possibilité : rapportez-le en magasin. Les distributeurs ont l’obligation de reprendre vos anciens appareils. Les téléphones collectés sont ensuite reconditionnés ou recyclés, selon leur état.

Limitez votre consommation d’énergie

Comment utiliser moins d’énergie sur votre lieu de travail ?

jour nuit gif

Cela peut paraître évident, mais on ne perd rien à le rappeler : pensez à toujours éteindre les lumières lorsque vous quittez une pièce et à ne pas laisser charger vos appareils électroniques inutilement toute la nuit.
Essayer d’être également économe en chauffage en baissant de quelques degrés la température de la pièce. On considère généralement qu’une température de 19°C est idéale pour le travail.

Sachez aussi qu’un degré de moins représente une économie de 7% sur votre facture énergétique. C’est donc un coup de pouce pour la planète, mais aussi pour votre porte monnaie !
L’été, limitez l’utilisation de la clim et pensez à l’éteindre quand vous quittez les lieux.

Enfin, privilégiez le travail sur un ordinateur portable, plutôt que fixe, puisque ces derniers sont plus gourmands en électricité.

Faites attention à votre activité numérique

Comment faire en sorte que votre activité numérique soit moins consommatrice d’énergie et donc plus éco-responsable ?

Tout d’abord, les mails.

Très gourmands en énergie, il est indispensable de veiller à supprimer régulièrement vos spams et messages devenus inutiles.
Vous pouvez aussi vous désinscrire des newsletters indésirables en utilisant des outils comme Cleanfox.

Lorsque vous envoyez des mails, vérifiez si tous les destinataires sont nécessaires afin de ne pas générer de conversations inutiles.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi utiliser Ecomail, un service de messagerie email qui récupère des fonds afin de propulser divers projets écologiques.

Ensuite, les recherches sur Internet.

L’idéal est toujours d’y aller au plus court : ainsi, faites des recherches précises pour limiter le nombre de pages générées.
Si vous consultez souvent un même site, enregistrez-le dans vos favoris pour y accéder en direct sans avoir à faire de recherche.
Changer votre moteur de recherche peut aussi être un bon geste éco-responsable : optez par exemple pour Ecosia, Lilo ou Ecogine, pour faire un geste simplement en faisant une recherche sur Internet.

Enfin, le transfert de fichiers.

Optimisez le poids des pièces jointes en choisissant des formats légers (PDF compressés, images en basse définition, dossiers partagés …).
Vous pouvez aussi utiliser des outils comme Wetransfer ou son équivalent français Smash, pour l’envoi de pièces jointes plus conséquentes.

Au-delà de tous ces gestes du quotidien qui, accumulés, permettent d’avoir un réel impact sur votre empreinte carbone, vous pouvez aussi vous engager à travers une démarche plus globale, en repensant votre activité.

Engagez-vous à travers votre activité

Comment pouvez-vous avoir un impact à travers votre activité ?

Faire bouger les choses à travers son travail, un objectif poursuivi par de nombreux professionnels et qui est bel et bien accessible à tout le monde. Chacun peut participer à sa manière, à sa propre valeurs et en fonction de ses valeurs.

S’il s’agit de votre ambition, alors il est nécessaire de faire le point sur ce qui compte pour vous. Quelles sont les causes qui vous tiennent à cœur ? Celles pour lesquelles vous souhaitez agir ? Que signifie selon vous avoir un impact ? …

Une fois que vous aurez une vision un peu plus claire de vos objectifs, prenez le temps de vous renseignez sur les acteurs de l’écosystème dans lequel vous souhaitez vous engager. Cherchez à cerner leurs besoins, leur fonctionnement, afin d’avoir une idée plus claire de la façon dont vous pourrez apporter votre aide. Une fois ces étapes passées, il ne vous restera plus qu’à vous lancer pour vivre pleinement votre engagement en tant que freelance !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les moyens de trouver des missions à impact, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur notre article de blog à ce sujet.


D’autres façons de vous engager à travers votre activité peuvent consister à choisir de reverser une partie de votre chiffre d’affaires à une association qui défend les mêmes valeurs que vous, si cela vous est possible financièrement.

Enfin, vous pouvez aussi mettre en valeur l’éthique que vous défendez à travers votre communication. Faites la promotion d’une action, parrainez une association, faites un post sur la cause que vous supportez …
À vous de sensibiliser votre communauté sur les sujets de votre choix !

Ainsi, en tant que freelance, vous disposez de nombreux moyens de faire bouger les choses en adoptant une démarche plus éco-responsable.
Que cela soit à travers des petits gestes du quotidien ou une remise en question plus globale de votre activité, vous trouverez forcément le moyen de répondre à votre besoin d’avoir plus d’impact sur les problématiques qui vous tiennent à cœur.

be the change