Article réalisé par : Emmanuèle FAURE – Consultante en marketing

Accompagnement en marketing et positionnement (abonnement hotline mensuelle)

Vous souhaitez être accompagné ? 1er diagnostic gratuit.

Quelle que soit votre activité, lorsque l’on est indépendant, il est indispensable de développer sa visibilité sur Internet. C’est ce que l’on appelle la e-réputation. 

Mais pourquoi faut-il s’intéresser à son e-réputation ? Comment connaître et gérer sa réputation en ligne quand on est freelance ? Sur quels outils s’appuyer ?
Il est possible de s’en charger par soi-même, mais on peut aussi faire appel à un consultant en e-réputation, un professionnel de l’image qui analyse les propos tenus et évalue l’opinion générale.
Je vous propose aujourd’hui de partager avec vous mes techniques pour faire votre veille rapidement et simplement.

C’est quoi la e-réputation ?

L’e-réputation concerne à la fois le contenu que vous publiez, le contenu partagé par les internautes (avis, contenu sur les réseaux sociaux, sur les blogs…) et le contenu visible sur des médias d’information (presse en ligne).
Par exemple, si vous vous demandez « quelle est ma e-reputation Facebook », cela concerne à la fois tous les contenus que vous publiez sur ce réseau, mais aussi les avis reçus sur votre page, les photos ou les posts sur lesquels vous êtes identifiés, etc.
L’e-réputation délivre donc des éléments sur une personne sans que celle-ci ne puisse totalement les maîtriser. Cette identité numérique peut orienter favorablement ou défavorablement une opinion sur vos compétences en tant que freelance. Elle peut ainsi faire ou défaire très vite des réputations.
 Aujourd’hui, dans un monde hyperconnecté, l’e-réputation est en quelque sorte un “bouche-à-oreille” à mille voix.
Vous l’aurez compris, avoir « bonne presse » ne dépend pas que de vous. Il est donc important de la surveiller et de l’analyser régulièrement, et de l’améliorer quand le besoin s’en fait ressentir.

Pourquoi faut-il suivre sa e-réputation quand on est indépendant ?

Les raisons de mettre en place une veille sur votre e-réputation sont nombreuses. Tout d’abord, parce que dans notre monde hyper connecté, c’est sur le web que la plupart des choses se passent. En tant que freelance, vous devez donc garder le contrôle sur ce que l’on dit de vous. C’est le moyen le plus sûr d’anticiper et de réagir efficacement à un potentiel bad buzz. Autre raison, 88% des consommateurs consultent des avis clients avant de prendre une décision. Une mauvaise e-réputation peut avoir des conséquences catastrophiques sur vos ventes…

« Il faut 20 ans pour bâtir une réputation et cinq minutes pour l’anéantir. Si vous y pensez, vous agirez différemment » – Warren Buffet

Et quand on est en portage salarial, qu’est-ce que ça change ?

En définitive, peu de choses ! Que vous soyez indépendant ou salarié porté, il est indispensable de veiller à votre réputation en ligne, car vous vous chargez vous-même de la prospection auprès de vos clients ! Celle-ci n’en sera que plus facile si vous disposez d’une e-réputation déjà bien solide.
Cependant, en optant pour le portage salarial, vous pouvez bénéficier d’un soutien supplémentaire. Chez Didaxis, nous vous accompagnons en effet au quotidien et pouvons vous apporter notre aide lorsque vous rencontrez des difficultés.

Comment suivre efficacement sa veille en 5 étapes ?

#1 Analysez votre e-réputation actuelle

Je vous conseille de toujours commencer par tester son e-reputation en faisant un audit de celle-ci. Cela vous permettra d’identifier vos principales sources de visibilité et de savoir comment vous êtes perçu sur le web. C’est d’ailleurs comme ça que je procède avec mes clients. L’idée est d’être en phase avec la vision que vous souhaitez dégager et celle que les autres ont de vous. Analysez donc votre e-reputation en jetant un coup d’œil sur :

  • Vos différents profils sur les réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook, Twitter…
  • Les avis et recommandations recueillis sur Google My Business, LinkedIn ou sur des sites d’avis ;
  • Les blogs et les forums ;
  • Les moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing…).

#2 Déterminez ce que vous souhaitez suivre

ceci-est-un-test

Une fois que vous avez fait le bilan de votre image existante, vous devez préparer votre travail de veille, afin de surveiller votre e-reputation . 
Cela commence par identifier ce que vous souhaitez surveiller.
Il peut s’agir de :

  • Votre nom et prénom ;
  • Du nom de votre marque si vous en avez une ;
  • De vos services ;
  • Des mots clés liés à votre activité.

#3 Poussez un diagnostic approfondi de votre e-réputation

analyser-votre-ereputation

    Pour faciliter votre travail, je vous conseille de vous appuyer sur des outils de veille. Il en existe beaucoup, voici ma sélection :

    Google Alerts : ce système d’alerte par mots-clés vous permet de recevoir directement dans votre boîte mail, une notification à chaque nouvelle parution dans le moteur de recherche correspondant à vos mots clés ou à votre nom. Simple d’utilisation et gratuit, c’est un indispensable.

    Ubersuggest : est un outil gratuit qui vous présente toutes les recherches associées à un mot clé spécifique.

    Netvibes  :  permet d’organiser votre veille sur un tableau de bord et de suivre simultanément une centaine de sources d’informations.

    Vous souhaitez aller plus loin ? Essayez Trackur ou Mention. Ils vont suivre pour vous toutes les citations et références à vos services ainsi que ceux de vos concurrents, le tout, en un temps record !

    #4 Soignez votre présence en ligne

      En parallèle de ce travail de veille, vous devez aussi penser à améliorer votre e-reputation en nourrissant votre notoriété. Et cela passe par la création de contenus. Pensez à mettre régulièrement à jour votre profil LinkedIn, à publier des articles, à actualiser votre site web ainsi que tous les supports où vous êtes visible.

      Une astuce pour améliorer votre e-réputation sans perdre trop de temps ? Demandez à vos clients de laisser un avis positif sur votre page Google My Business ou de vous recommander sur LinkedIn ! Ces pages sont très souvent consultées par les prospects et peuvent les inciter à faire appel à vous pour une mission.

      #5 Répondez à votre communauté

      e-reputation-avis

        Lorsque vous surveillez votre e-réputation, vous allez voir remonter un certain nombre de commentaires et d’avis de vos clients. Qu’ils soient positifs ou non, il est important de les prendre en compte et de faire des retours adaptés selon les cas. Remerciez les contributions positives et quand votre e-reputation ne va pas dans le bon sens, réagissez immédiatement et tentez de trouver une réponse adaptée : proposez d’en parler directement, essayez de comprendre le problème…

        En conclusion, le travail de veille sur votre e-réputation est essentiel pour vous assurer que l’image que vous renvoyez sur le web corresponde à celle que vous souhaitez refléter. Pour cela, un travail de suivi régulier est indispensable.